Sélection de matériaux par la méthode Ashby

 

Le choix du matériau adapté à une problématique se pose de plus en plus souvent aux constructeurs, du fait de la complexité des machines, des exigences accrues sur les conditions de leur emploi et leur fiabilité d’une part, d’une gamme de matériaux et de procédés de plus en plus large d’autre part. Le savoir-faire et les traditions locales deviennent vite insuffisants face à ces conditions nouvelles.

Le logiciel CES Edupack (Cambridge Engineering Selector) développé par Michael Ashby, professeur au département Engineering de l'Université de Cambridge propose une méthode rationnelle de sélection des matériaux en distinguant les univers « fonctions », «matériaux », « géométries », et « procédés ». Un découpage en classes permet de pré-sélectionner des matériaux représentatifs et donc de travailler plus "légèrement" avec l'immense base de données des 80 000 matériaux qui comporte des informations complètes sur les propriétés techniques, économiques et environnementales des matériaux et procédés.

L'intérêt de la méthode Ashby réside dans le fait que des seuils minimum et maximum sont attribués à tous les paramètres de conception et que ces paramètres de conception deviennent les indices de performance. De ce fait, il est possible de représenter sur des diagrammes à 2 dimensions (graphiques de sélection où le domaine d’existence de chaque matériau est matérialisé par une bulle) les paramètres de conception et les seuils qui permettent le choix des matériaux. Ce type de graphique est donc utilisable pour les projets d’ingénierie entre autres, ce qui en fait un outil remarquable pour les concepteurs de l'Industrie.

Intérêt de la méthode de sélection :

Limites de ce système d’étude :

Responsable : François Roulland
Personnel technique : Sébastien Brauchi

moduledeyoung